Articles de presse

Monsempron-Libos. A votre multi… service

 La Dépêche du Midi, Lot et Garonne. Publié le 30/05/2012.

Lien direct vers l'article

Monsempron-Libos. A votre multi… service

Monsempron-Libos. A votre multi… service

Monsempron-Libos. A votre multi… service

D'autre part, outre un dépôt de cordonnerie pour 3C à Montayral, Bernard vient d'acheter deux machines pour la reproduction de clés plates et à gorge soit une offre variée au possible à laquelle il ajoute une fonction dite « homme toutes mains » dans laquelle il peut intervenir pour tous travaux dans une habitation : maçonnerie, carrelage, faïence, plaque de plâtre, isolation, vitrerie mais également pour les extérieurs : débarras, rangement de cave, grenier, sciage et rangement de bois à domicile, nettoyage de tombes et caveaux.

Pratique : Bernard Demeaux, 20 avenue de la Gare - 47500 Monsempron-Libos. Tél. 05 53 71 07 64 et 06 83 82 54 12. Internet : b-demeaux@orange.fr et sur http://bdemeaux-remouleur.e.monsite.com(site à consulter). Présent à 50 km à la ronde sur les foires et marchés de Libos, Luzech, Montaigu-du-Quercy, expos et salons de Villeneuve.

Monsempron-Libos. Bernard Demeaux, le rémouleur libossien

 La Dépêche du Midi, Lot et Garonne. Publié le 30/05/2012

Lien direct vers l'article

Monsempron-Libos. Bernard Demeaux, le rémouleur libossien

Bernard Demeaux, le « rémouleur libossien » dans son camion atelier./Photo DDM Henry Marsat.

Bernard Demeaux, le « rémouleur libossien » dans son camion atelier./Photo DDM Henry Marsat.

Rebondir pour une reconversion professionnelle, c'est ce que Bernard Demeaux vient de faire après une formation appropriée à Beaumarches dans le Gers pour épouser le noble et ancestral métier de « rémouleur », profession que l'on a du mal à trouver dans les statistiques administratives, preuve que le métier est victime du progrès (inox, importation, céramique) du moins dans sa forme traditionnelle.

Certes, il est loin le temps du rémouleur se déplaçant avec son petit charreton coiffé d'une meule, dans les grandes villes, ou de village en village, s'arrêtant à chaque coin de rue en agitant sa clochette et en criant : « Rémouleur, rémouleur ! Repasse couteaux ! Repasse ciseaux ! ». Aujourd'hui, Internet en est même un atout.

Presque tout s'aiguise, s'affûte

Or, rien n'étant pire qu'un couteau qui ne tranche pas, la profession ne s'est jamais éteinte tant beaucoup de gens tiennent absolument à faire aiguiser leurs outils de coupe préférés dans des magasins ou chez des artisans proposant ce service. Avec un camion-atelier équipé de meules à eau et de divers outils de finition, Bernard Demeaux remet en état couteaux, ciseaux, ciseaux à bois, de sculpture, coudés, tenailles, racleurs, bédanes, sécateurs, cisailles, taille-haies, lames de tondeuse et de débroussailleuse, haches, serpes, faucilles, faux, serpettes, scies, chaînes de tronçonneuse, forêts ainsi que tous les outils coupants et tranchants des particuliers et professionnels. D'ailleurs, afin de compléter ses prestations, le « rémouleur libossien » part cet automne suivre une formation de réparateur coutellerie à Thiers (Puy-de-Dôme), la capitale du couteau, produits qu'il diffuse sur catalogue et pour lesquels il vend des pierres à aiguiser de la vallée de Saurat en Ariège. Bernard Demeaux a bien préparé sa reconversion avec un métier d'artisan encore très utile.


Villeneuve. Afin de préserver tout son tranchant

La Dépêche du Midi, Lot et Garonne. Publié le 03/03/2013

Lien direct vers l'article

Villeneuve. Afin de préserver tout son tranchant

Salon de l'habitat

Bernard Demeaux, tout à sa place au sein du Salon de l'habitat./ Photo DDM, F.P.

 

Dans un salon tel que celui qui ferme ses portes ce soir, quand le public s'y rend (et il est nombreux cette année), il a l'habitude d'y trouver le dernier cri en matière de cheminées, de piscines, vérandas, ou encore de mobiliers contemporains. Mais à l'étage est présent un homme avec ses machines et ses couteaux : Bernard Demeaux, le rémouleur libossien. Certains pourraient être surpris de la présence d'un homme pratiquant des gestes ancestraux et depuis longtemps oubliés par les jeunes générations. Mais au vu de l'affluence et du travail qui lui est donné, le fait qu'il soit là n'est pas une surprise, et surtout pas pour lui. «C'est évident pour moi d'être présent sur le Salon de l'habitat. Couteaux et ciseaux font partie intégrante d'une maison, d'une cuisine. Et beaucoup de personnes ont dans leur cave ou leur grenier de vieilles ménagères, d'anciens ciseaux de tapissiers».

Souvenirs et affûtage

Et pour bon nombre de personnes, ces objets sont des souvenirs. Mais comme personne ne sait vraiment correctement affûter ou restaurer ce genre d'outil, c'est là qu'intervient le rémouleur. «Après diverses formations, je sais comment affûter n'importe quel outil, lui redonner son tranchant. Et puis, c'est aussi un acte écologique que de restaurer et de recycler tous ces outils». La majorité ayant été fabriquée en France, il est bien dans l'air du temps de les remettre en action au lieu de les jeter et d'acheter de nouveaux outils fabriqués à la chaîne dans des pays lointains. «Mais je m'occupe aussi de tous les outils de jardin ainsi que des outils professionnels des métiers de bouche ou encore des ébénistes ou des sculpteurs». Bref, rien dans le monde du tranchant n'est étranger aux meules et pierres à affûter de Bernard Demaux. «Et je propose également de la coutellerie traditionnelle et artisanale, bien évidemment fabriquée en France, principalement à Thiers». Un artisan dont le travail trouve tout naturellement sa place dans un salon de l'habitat.

Frédéric Pascaud


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×